Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Un carême pour cultiver son jardin intérieur 6

1 avril 2017

2 avril 2017 5° dimanche de carême hildegardescivi.canalblog.com

« Si tu veux rencontrer Dieu, entends la voix qui t’appelle à sortir de ton tombeau. »


LA BONTE DE DIEU – LE SOLEIL QUI FAIT GRANDIR LE JARDIN


Le Seigneur met en place un jardin, en prend grand soin, mais ne sait pas encore si ses efforts vont payer. Est-ce que toutes ces heures de travail ne sont pas effectuées en pure perte ? En plus le Seigneur protège tout cela, alors qu’il ne sait même pas si c’est rentable. Dieu n’est pas calculateur comme nous. Il fait tout avec gratuité. Il est patient, surtout si nous, nous sommes pécheur, car il sait qu’il pourra toujours tirer quelque chose de bon malgré tout.

• Est-ce que nous faisons tout pour avoir du résultat ? C’est un peu le danger en pastorale, où nous voulons absolument avoir du chiffre.
• Faisons-nous toutes nos actions avec gratuité ou attendons-nous toujours des remerciements, des félicitations ? Est-ce que ce que nous réalisons est fait pour nous mettre en avant ?
• Est-ce que nous avons assez de patience envers ceux qui nous entourent spécialement si nous ne voyons pas des progrès ?
• Est-ce que nous savons, comme Dieu, voir ce qui est bon, positif en l’autre et non pas toujours ce qui est mauvais ou ses limites ?

Selon Hildegarde, Dieu est un soleil qui donne une belle lumière, pour voir ce qui est beau dans les ténèbres, dans le péché, qui révèle ce qui est bien en nous. Le soleil est indispensable pour faire grandir les plantes. Un jardin a besoin de lumière sinon il meurt. Pensons au tournesol ! Une plante qui cherche la lumière.

• Est-ce que je cherche la lumière de Dieu ? Là encore c’est l’approfondissement de la foi.
• Est-ce que je suis moi-même lumière pour les autres, autrement dit est-ce que je peux avoir un comportement exemplaire ?
• Est-ce que je sais voir mes qualités, ou est-ce que je me dévalorise tout le temps ?
• Est-ce que je sais me révolter contre l’injustice ?
• Est-ce que je sais aussi dénoncer les situations de péchés autour de moi ?
• Est-ce que je sais « corriger » fraternellement celui ou celle qui risque de tomber dans le péché ou qui n’a pas une attitude très évangélique ?

 

<< Go back to list