Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Un carême, pour cultiver son jardin intérieur 1

1 mars 2017

Mercredi des cendres 1° mars 2017 hildegardescivia.canalblog.com

« Si tu veux rencontrer Dieu, descends dans ton jardin intérieur »

« Ensuite, je vis comme une très grande quantité de lampes vivantes qui avaient une grande clarté et qui, recevant un éclair de feu, en retirèrent un éclat merveilleux. Et voici qu’apparut un lac d’une grande largeur et d’une grande profondeur, ayant une orifice semblable à l’orifice d’un puits et crachant une fumée remplie de flammes, accompagnée d’une odeur fétide : un nuage tout noir en sortait, qui vient toucher une sorte d’ondulation qui avait un aspect trompeur, et, trouvant dans une région claire un nuage d’un blanc lumineux qui, contenant en lui des foules et des foules d’étoiles, était sorti d’une belle silhouette d’homme, il souffla sur lui et le chassa ainsi de cette région ainsi que cette même silhouette d’homme, Cela fait, une splendeur éclatante envahit cette même région, et ainsi tous les éléments du monde qui, auparavant, se trouvaient dans une grande quiétude, tombèrent dans la plus vive inquiétude, en manifestant d’épouvantables signes de frayeur. »

Sainte Hildegarde de Bingen, Scivias (Saches les voies), Deuxième vision de la 1° partie.

Le mystère du salut :

Hildegarde fait allusion dans cette vision au jardin du paradis et à la chute de l’humanité. Seulement Dieu n’a pas voulu laisser l’humanité dans le désespoir. Il a donc prévu d’envoyer son Fils. Grâce à la naissance du Christ, il a été donné aux hommes les éléments nécessaires pour s’en sortir : ce sont les vertus.

Ces vertus (Vertus cardinales : prudence, justice, force, tempérance. Vertus théologales : foi, espérance et charité. Hildegarde parle également de l’humilité.) sont comparées à de bonnes plantes, qui sortent d’un beau champ cultivé. Ce champ n’est autre que le ventre de Marie. Les vertus peuvent guérir l’humanité : « Car, lorsqu’un champ est cultivé avec beaucoup de soin, il produit beaucoup de fruit : cela s’est manifesté dans le cas du genre humain, puisque, après la chute de l’homme, un grand nombre de vertus se sont dressées pour le relever », nous dit la Sainte. Les vertus doivent nous aider à quitter la lourdeur de notre corps qui nous fait pécher. Ce mal nous empêche de voir correctement ce qui nous attend de merveilleux si nous sommes fidèles au Seigneur.

• Comment est-ce que je mets en œuvre les vertus dans ma vie ?
• Comment est-ce que je les entretiens ?
 

<< Go back to list